mercredi, mars 15, 2006

Performance Métamkine

Donc hier soir environ 150 personnes pour la performance de Métamkine . Un bombardement sensoriel d'une heure et quart , ou les différentes façons de faire passer la lumière à travers une pellicule super8 ou 16mm de 7projecteurs les peripeties de la matière elle même du film chauffée brûlée, les ombres des projectionnistes et des projecteurs mêlées dans une danse de lumières une certaine tension dramatique au coeur de la matière avec des moments de récupération , des éclairs imprévus comme des battements dans le champ visuel qui sort de l'écran lui même, beaucoup de sons dans les aigus genre modulation de sinusoides par des oscilateurs trop d'après certaines réactions receuillies, le son est généré d'une manière continue comme un flux avec peut de silences ,un chaos créatif constant de taches bouillonnantes grouillantes en perpétuelles transformations, habitué a la spacialisation je suis géné par la diffusion sonore de type lourdingue genre concert de rock cela ne circule pas dans l'espace de la salle cet aspect trop frontal est plutôt dommage pour ce type de prestation qui vaut quand même le déplacement, c'est un aspect de la création qui fait rentrer dans le vif avec un côté cosmique parfois.
Comme des cris de survie d'espèces technologiques minoritaires.

2 Comments:

Blogger slumblogger said...

J'avais vu les 4 artistes en perforamnces à la Médiathèque de Villeurbanne.
Suis ok sur l'espace sonore trop rapidement occupée de toutes part. Leur production concrète-bruitiste manque parfois d'un élément plus sensible afin de s'accrocher à l'heure et demie du concert.

Je plaignais les enfants, voir les tout petits qui étaient à la performance où j'ai assisté.

12:17 PM  
Blogger georges said...

oui c'est pas un spectacle pour enfants cela peut les terroriser,il faut quand même arriver à encaisser des évènements imprévus et les enfants ont les oreilles plus sensibles notamment aux aigues.

2:49 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home